l'INSTITUT DU PLURALISME RELIGIEUX ET DE L'ATHEISME

Invités

Contributeurs exterieurs

Un grand nombre de chercheurs et d'étudiant a déjà eu l'occasion de contribuer au projet RELMIN, soit en intervenant lors des conférences, séminaires ou journées d'études, soit en venant passer un court séjour à Nantes pour travailler directement auprès de notre équipe.

Membres invités

  • Tessa Calders 
    Professeur au département de philologie sémitique, section hébreux à l’Université de Barcelone et présidente de l’Institut Món Juïc, Tessa Calders travaille sur les juifs catalans. Sa thèse : El Ben ha-melek we-ha-nazir d’Abraham Ben Semuel Ha-Leví Ibn-Hasday (Barcelone, 1984).

 

  • Emre Celebi 
    Doctorant de l'Université Autonome de Madrid, ses recherches portent sur la vie et le raisonnement juridique du juriste égyptien Ibn al-Qasim (128-191/746-806). Il apporte à RELMIN son expertise sur le statut juridique des non-musulmans dans les textes médiévaux Maliki et les livres de Fatwas de l'Afrique du nord et de l'Espagne musulmane.

 

  • Giovanni De Bonfils
    Professeur de droit romain, Université de Bari, Giovanni de Bonfils est spécialiste notamment de la législation impériale concernant les juifs dans l’antiquité tardive.

  • Nicholas De Lange 
    Professeur d’études juives et hébraïques à l’Université de Cambridge, Nicholas de Lange est un spécialiste de l’histoire du judaïsme, notamment hellénistique et byzantin. Il travaille aussi sur la réception et la transmission des traductions de la Bible grecque, sur la littérature hébraïque et la théologie juive. Il est actuellement le Principal Investigator du projet « Mapping the Jewish Communities of the Byzantine Empire » financé par l’European Research Council. Jewish reception of Greek Bible versions: studies in their use in late Antiquity and the Middle Ages (Tübingen, 2009) ; Hebrew Manuscripts of the Middle Ages (Cambridge, 2002).

 

  • David Freidenreich 
    Professeur assistant d’Etude juive au Colby College, il travaille sur les lois juives, chrétiennes et musulmanes, et l’identité religieuse et la nourriture. Foreigners and Their Food: Constructing Otherness in Jewish, Christian, and Islamic Law, (University of California Press, forthcoming 2011).

 

  • Benjamin DeLee
    est spécialiste d'histoire Byzantine. Il travaille sur les relations avec l'Islam et en particulier sur les polémiques avec l'auteur du neuvième siècle Niketas Byzantios. Pour RELMIN, il travaille sur des sources, traductions, commentaires et bibliographies concernant les juifs et le Judaïsme au concile de Trullo.

 

  • Alexander Mallett 
    Post-doctorant travaillant sur les relations entre chrétiens et musulmans dans le contexte des croisades. Il a obtenu sa licence et son master en histoire médiévale à l'Université de Londres et a soutenu sa thèse en histoire islamique à Edinburgh. Il est le co-éditeur de l'ouvrage en plusieurs volumes Christian-muslim relations: A bibliographical history (Leiden: Brill, 2009-2013). Son livre Responses from the margins of islamic society to the Frankish presence in the Middle East, c. 1097-1291 paraîtra prochainement.

 

  • Rena Lauer 
    Doctorante à l’université d’Harvard et est invitée sur le projet Relmin du 29 mai au 4 juin 2012. L'objet de sa recherche est la vie minoritaire aux frontières du christianisme médiéval. La thèse de Rena est une étude sociale des juifs de la Crète vénitienne aux XIVe et XVe siècles. En utilisant des sources hébraïques et latines, cette étude montre comment les juifs de la capitale coloniale de Crète, Candia (l'Iraklion de nos jours), ont négocié leur position sociétale vis-à-vis de l’administration coloniale vénitienne, de leurs voisins latins et grecs et également au sein de la communauté juive. Son travail sur ce projet a été reconnu par les prix de la Delmas Foundation, de la Medieval Academy of America, et de la Memorial Foundation for Jewish Culture

 

  • Amnon Linder 
    Professeur émérite de l’Université hébraïque de Jérusalem, Amnon Linder est spécialiste de l’histoire intellectuelle de l'Europe médiévale, plus particulièrement sur les juifs de l’Antiquité tardive au premier Moyen Âge. The Jews in the legal sources of the early Middle Ages (Jerusalem, 1997) ; The Jews in Roman imperial legislation (Jerusalem, 1987).

 

  • Esperança Valls 
    Chercheuse au département de philologie sémitique, section hébreux à l’Université de Barcelone et membre de l’Institut Món Juïc, Esperança Valls travaille sur les juifs catalans et les sources hébraïques. Regest dels documents de l’Arxiu Diocesà de Barcelona relatius als jueus (Barcelone, 2008).

 

 

  • Rebecca Winer, Université de Villanova. Elle est spécialiste des relations interreligieuses, des études de genre et  d'histoire de la famille dans la péninsule ibérique au moyen âge. Elle a été invitée a contribuer au projet RELMIN, d'une part lors de la journée d'étude du 6 novembre 2013 et aussi pour travailler à Nantes avec l'équipe sur la base de données.

 

  • Ragnhild Zorgati 
    Professeur à l'Université d'Oslo, elle est venue travailler dans le cadre du projet RELMIN sur les textes concernant les relations sexuelles interreligieuses. Elle a également présidé la journée d'étude du 12 avril 2013.

 

Intervenants lors des colloques et séminaires RELMIN

 

  • Soha Abboud, UCM, Departamento de Estudios Arabes e Islámicos

     

  • Anna Sapir Abulafia, Cambridge

 

  • Camilla Adang, Tel Aviv University

 

  • Cyrille Aillet 
    Maître de conférences en Histoire des mondes musulmans médiévaux à l’Université Lumière-Lyon 2, Cyrille Aillet travaille sur l’histoire d’al-Andalus et de l’Occident musulman, VIIe-XIIIe siècles, les communautés chrétiennes en terres d’Islam et histoire des dhimmî-s, sur les frontières intercommunautaires et construction des identités minoritaires en terres d’Islam, et sur le processus d’islamisation et d’arabisation en Occident musulman. Thèse en 2005 : Les « Mozarabes » : islamisation, arabisation et christianisme en péninsule Ibérique (IXe-XIIe siècles).

 

  • Clara Almagro Vidal, Archivo Chancillería de Granada

 

    • Bat-Sheva Albert 
      Elle a été directrice du département d'histoire générale de Bar Ilan pendant six ans, membre du comité directeur de la faculté des études juives, co-éditrice de trois volumes de Bar-Ilan Studies in History, et conseillère de la rédaction pour deux volumes d'histoire médiévale publiés par la Open University. Elle fait actuellement des recherches sur Julien de Tolède et sur l'exégèse biblique d'Innocent III.  
       
       
    • Yavuz Aykan, IEA Nantes.
 
 
  • Elisheva Baumgarten, Hebrew University of Jerusalem.
  • Simon Barton, University of Exeter.
 
 
  • Mohammed Hocine Benkheira, EPHE.
  • Nora Berend Senior Lecturer au département d’histoire de l’Université de Cambridge et au collège de St Catherine, Nora Berend est une spécialiste des minorités religieuses (musulmans, juifs et païens) en Hongrie et dans l’Europe centrale. At the Gate of Christendom: Jews, Muslims and ‘pagans’ in Medieval Hungary c. 1000- c. 1300 (Cambridge, 2001) ; Christianization and the rise of Christian monarchy: Central Europe, Scandinavia and Rus’ c. 950- c. 1200 (Cambridge, 2007).
  • Lajos Berkes, Universität Heidelberg.

 

  • Marianna D. Birnbaum, UCLA/CEU

 

  • Stéphane Boisselier
    Professeur d’Histoire à l’Université de Poitiers, Stéphane Boisselier dirige l’équipe «Péninsule ibérique/Méditerranée » au Centre d’Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale. Il est spécialiste du Portugal et des questions de peuplement et de territorialité. L’autre Reconquête : la naissance du Portugal sous la dynastie de Bourgogne (Madrid, 2010).

 

  • Henri Bresc 
    Professeur à l’université de Paris X Nanterre et directeur du centre d’histoire sociale et culturelle de l’Occident (CHSCO), Henri Bresc est un spécialiste de la Sicile médiévale et il s’intéresse, plus largement, aux relations entre les trois monothéismes en Méditerranée, durant la période du Moyen Âge central et du bas Moyen Âge. Arabes de la langue, Juifs de religion. L'évolution du judaïsme sicilien dans l'environnement latin (XIIe-XVe siècles) (Paris, 2001) ; Un monde méditerranéen. Économie et société en Sicile, 1300-1450 (Rome, 1986).

 

  • Eveline Brugger, St Pölten

 

  • Philippe Buc, Universität Wien

 

  • Susana Calvo Capilla, UCM.

 

  • María Arcas Campoy, Universidad de La Laguna

 

  • Alfonso Carmona

 

  • Javier Castano, CSIC, Madrid

 

  • Robert Chazan, NYU

 

  • Mohamed Cherif 
    Enseignant-chercheur à l'université Abdel Malik Saadi de Tétouan (Maroc), il travaille sur Al-Andalus à l’époque Almohade. Individu et pouvoir dans les pays islamo-méditerranéens (Broché, 2009).

 

  • Jacques Chiffoleau 
    Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, il dirige le projet Corpus électronique des lettres pontificales. Il est un spécialiste de l’histoire de la justice, de la loi et de la papauté en Avignon. Justices du pape. Délinquance et criminalité dans la région d’Avignon à la fin du Moyen Age (Paris, 1984) ; Economie et religion. L’expérience des ordres mendiants (XIVe-XVe siècle) (Lyon, 2009).

 

  • Georg Christ, university of Manchester.

 

  • François Clément 
    Maître de conférences en langue et civilisation arabes et directeur du département d'Études arabes de l’université de Nantes, François Clément est spécialiste de l’histoire du monde arabo-musulman à l’époque classique, plus particulièrement celle de l’Occident musulman (al-Andalus et Maghreb extrême) du Xe au XIIIe siècle. Minorités et régulation sociale en Méditerranée médiévale (Rennes, 2010 sous presse) ; Culture arabe et culture européenne. L'Inconnu au turban dans l'album de famille(Paris, 2006).

 

  • Christoph Cluse, Universitat Trier.

 

  • Jeremy CohenTel Aviv University

 

  • Claude Denjean 
    Maître de conférences HDR en histoire médiévale à l’Université de Toulouse II le Mirail, coordinatrice du groupe de recherche franco-espagnol Jacov  (De juifs à chrétiens, aux origines des valeurs au Moyen Âge), Claude Denjean travaille sur les relations économiques entre juifs et chrétiens en Aragon au XIIIe siècle et sur la justice. Juifs et chrétiens. De Perpignan à Puigcerda, XIII-XIVe siècles (Perpignan, 2004).

 

  • Philippe Depreux
    Professeur d’histoire à l’université de Limoges (France) et membre de l’Institut Universitaire de France. Ses recherches portent sur l’histoire politique, institutionnelle et sociale du haut Moyen Âge et du Moyen Âge central. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels : Charlemagne et la dynastie carolingienne (Paris, 2007) ; Les Sociétés occidentales du milieu du VIe à la fin du IXe siècle (Rennes, 2002).

 

  • Vincent Déroche
    Chargé de recherche au CNRS et directeur adjoint du Centre d’Histoire et Civilisation de Byzance, Vincent Deroche est spécialiste des juifs byzantins. Entre Rome et l'islam : les chrétientés d'Orient, 610-1054 (Paris, 1997) ; Juifs et chrétiens en Orient byzantin (Paris, 2010).

 

  • Ana Echevarría 
    Professeur à l’UNED, Ana Echevarría travaille sur les relations entre musulmans et chrétiens, et plus précisément les polémiques interreligieuses, les mudéjares castillans, la conversion et la croisade. La minoría islámica de los reinos cristianos medievales. Moros, sarracenos, mudéjares (Málaga, 2004) ; Los moriscos (Málaga, 2009).

 

  • Mª Judith Feliciano, Washington University at Seattle

 

  • Maribel Fierro 
    Professeur d’arabe à l’Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo de Madrid. Elle travaille sur l’histoire de l’al-Andalus, sur la religion et le droit musulmans, ainsi que sur les violences dans le monde arabe. Elle dirige actuellement le projet ERC Kohepocu (Knowledge, Heresy and Political Culture in the Islamic West VIIIe-XVe siècles). Urbanismo y organización del espacio habitado en el Occidente musulmán: aspectos jurídicos (Madrid, 2000) ; Judíos en tierras de Islam. I. Judíos y musulmanes en al-Andalus y el Magreb (Madrid, 2002).

 

  • Pierre-Anne Forcadet
    Université d'Angers

 

  • Maria Jesús Fuente 
    Professeur d'histoire médiévale à l'université Carlos III de Madrid. Ses centres d'intérêt comprennent l'histoire des juifs, musulmans et chrétiens d'Espagne ainsi que l'histoire financière des cités espagnoles au Moyen Âge. Elle travaille en particulier sur l'histoire des femmes dans l'Espagne tardive et médiévale et a récemment publié Reinas medievales en los reinos hispánicos (Madrid: La Esfera de los Libros, 2003) ; « Christian, Jewish, and Muslim women in late medieval Iberia », Medieval Encounters 15 (2009).

 

  • Pierre Ganivet 
    Maître de conférence en histoire du droit à l’université d’Auvergne (Clermont-Ferrand I). Il y a soutenu une thèse de doctorat en 2000 intitulée : « Recherches sur l’évolution des pouvoirs dans les pays lyonnais de l’époque carolingienne aux lendemains de l’an mil ».

 

  • Alejandro Garcia Sanjuan 
    Professeur à l’Université de Huelva, il travaille en particulier sur le royaume de Séville au Bas Moyen Age. Till God Inherits the Earth. Islamic Pious Endowments in al-Andalus (9-15th Centuries) (Leiden, 2007).

 

  • Dominique Gaurier, Université de Nantes.

 

  • Sylvie-Anne Goldberg
    EHESS



  • Raul González-Salinero 

Professeur et chercheur “Ramón y Cajal” en histoire ancienne à l'Universidad Nacional de Educación a Distancia de Madrid. Ses travaux portent sur les conflits religieux, idéologiques et sociaux dans l'Antiquité tardive et à l'époque visigothique et sur les polémiques antijuives dans la littérature chrétienne occidentale (IVe-VIIe siècle). Il est notamment l'auteur de Infelix Iudaea. La polémica antijudía en el pensamiento histórico-político de Prudencio (Madrid, 2010) et de Judíos y cristianos durante la Antigüedad tardía. Entre la convivencia y la controversia (Barcelone, 2006).

 

  • Pierre Guichard 
    Professeur émérite de l’Université de Lyon 2, Pierre Guichard est un spécialiste de l’Espagne musulmane et de ses relations avec le monde chrétien. Al-Andalus, 711-1492 (Paris, 2001) ; Les royaumes des taifas. Apogée culturel et déclin politique des émirats andalous du XIe siècle (Paris, 2007).

 

  • Eva Haverkamp, Munich

 

  • Johannes Heil 
    Professeur au Collège des études juives à Heidelberg (Allemagne) dont il est également le premier vice-recteur. Ses recherches portent sur l’histoire, la religion et la culture des juifs d’Europe au Moyen Âge et au début des temps modernes. Il a publié de nombreuses études parmi lesquelles : Kompilation oder Konstruktion? Die Juden in den Pauluskommentaren des 9. JahrhundertsForschungen zur Geschichte der Juden, Abteilung A : Abhandlungen, Band 6 (Hannovre, 1998).

 

  • Jocelyn Hendrickson 
    Professeur assistant de religions orientales au Whitman College, Jocelyn Hendrickson a soutenu sa thèse en 2009 qui s’intituleThe Islamic Obligation to Emigrate: Al-Wansharīsī’s Asnā al-Matājir Reconsidered.

 

  • Danièle Iancu-Agou, Nouvelle Gallia Judaica

 

  • Dominique Iogna-Prat, EHESS.
  • Kurt Jensen, University of Southern Denmark.
  • Bruno Judic 
    Professeur d’histoire médiévale à l’université François Rabelais de Tours. Il travaille sur l’histoire religieuse du haut Moyen Âge européen et est également spécialiste d'anthropologie historique. Il a participé à l’édition d’un grand nombre de textes de Grégoire le Grand. Parmi ses publications, citons : Les sociétés du haut Moyen Âge en occident, éds. Laurent Feller et Bruno Judic (Paris, 2010) ; « Décrire la société féodale à l’aide de Grégoire le Grand ? » in Regards croisés sur l’œuvre de Georges Duby (Lyon, 2000).

 

  • Samir Khalil Samir, CEDRAC, Beirut

 

  • Martha Keil, St Pölten

 

  • Katrin Kogman-Appel, Be'er Sheva

 

  • Maurice Kriegel 
    Directeur d’étude à l’EHESS, Maurice Kriegel s’intéresse au renouvellement de l’héritage culturel et religieux des communautés juives du Moyen Age, à travers les travaux des philosophes et des kabbalistes.  Il réfléchit aussi à la place occupée par cette minorité religieuse au sein d’une société chrétienne, entre persécution, protection et intégration. Philosophie et judaïsme (Paris, 2008) ; Les Juifs dans l’Europe méditerranéenne à la fin du Moyen Age (Paris, 1979).

 

  • Tijana Krstic, Central European University.

 

  • Maria Filomena Lopes de Barros, Universidade de Évora

 

  • Kyria Lyublyanovics, Central European University.

 

  • Paul Magdalino 
    Il est Bishop Wardlaw professeur d'histoire byzantine à l'université Saint-Andrews et professeur d'histoire à l'université Koç d'Istanbul. Ses centres d'intérêt comprennent l'histoire sociale et religieuse de l'Empire byzantin, les relations entre l'Empire et l'Europe occidentale ainsi que l'histoire et la géographie de la cité de Constantinople. Il a récemment édité The Occult Sciences in Byzantium (avec M. Mavroudi, Genève, 2007) ;The Old Testament in Byzantium (avec R. Nelson, Dumbarton Oaks, 2010) ; il a également donné des conférences sur « Byzance en tant que nouvel Israël ».

 

  • Guiseppe Mandala 
    Chargé de recherche au CISC de Madrid pour l’institut de Langues et Cultures de la Méditerranée et d’Orient, Guiseppe Mandala travaille sur la Sicile musulmane.

 

  • Elsa Marmursztejn 
    Université de Reims.

 

  • Céline Martin 
    Maître de conférences à l’université de Bordeaux III, (France). Elle a obtenu son doctorat à l’EHESS pour la thèse : La géographie du pouvoir en Espagne visigothique. Elle est également titulaire d’une agrégation d’histoire. Ses recherches portent notamment sur l’Espagne de l’Antiquité tardive et du Moyen Âge. Parmi ses publications : La géographie du pouvoir dans l’Espagne visigothique (Lille, 2003).

 

  • Ralph W. Mathisen 
    Professeur d'histoire et d'études classiques et médiévales à l’université d’Illinois à Urbana-Champaign, Urbana (États-Unis). Sa thèse, soutenue en 1979, avait pour titre : The Ecclesiastical Aristocracy of Fifth-Century Gaul: A Regional Analysis of Family Structure. Il a occupé plusieurs fonctions dans l’enseignement et la recherche et dirigé de nombreuses revues scientifiques dontle Journal of Late Antiquity (Johns Hopkins University Press). Parmi ses publications: Ancient Mediterranean Civilizations: Prehistory to 640 CE (Oxford, 2011).

 

  • Jean-Pierre Molénat 
    Directeur de recherche émérite au CNRS-IRHT pour la section arabe, Jean-Pierre Molénat s’est spécialisé sur les musulmans de la ville de Tolède. Minorías y migraciones en la historia (Salamanca, 2004).

 

  • Juan-Pedro Monferrer-Sala, University of Cordoba

 

  • Yolanda Moreno Moreno, UNED, Madrid

 

  • Christian Müller 
    Directeur de recherche CNRS-IRHT, Christian Müller est responsable du projet européen ILM (Islamic Law Materialized). Il est un spécialiste du droit musulman, ainsi que de la philologie et codicologie arabe. Gerichtspraxis im Stadtstaat Córdoba: zum Recht der Gesellschaft in einer mālikitisch-islamischen Rechtstradition des 5./11. Jahrhunderts (Leiden, 1999).

 

  • Robin Mundill, University of St. Andrews.

 

  • Gérard Nahon, Nouvelle Gallia Judaica

 

  • Annliese Nef 
    Maître de Conférences en histoire médiévale à l’Université de Paris IV Sorbonne, Annliese Nef étudie la Sicile (islamique, normande et souabe ; communautés juives) et le Maghreb. En collaboration avec Philippe Jansen et Christophe Picard, La Méditerranée entre pays d’Islam et monde latin (milieu Xe-milieu XIIIe siècle) (Paris, 2000).

 

  • Judith Olszowy-Schlanger, EPHE

 

  • Pablo Ortego (UCM, Academia de la Historia, Madrid)

 

  • Johannes Pahlitzsch, University of Berlin, Germany

 

  • Alexander Panayotov 
    Chercheur associé au Centre for Advanced Religious and Theological Studies à la Faculty of Divinity de l'université de Cambridge. Il fait partie de l'équipe qui travaille sur le projet ERC « Mapping the Jewish Communities of the Byzantine Empire ». Ses recherches portent sur l'archéologie et l'épigraphie juives dans l'empire byzantin. Il a récemment publié « The first Jewish communities in the Balkans and the Aegean » in Studies in Memory of Prof. Velizkar Velkov (éds. P. Delev et al., Sofia, 2009).

 

  • Óscar Prieto-Domínguez 
    Chercheur post-doctorant au Centre d'études byzantines, néo-helléniques et Sud-Est européennes de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris). Il est notamment l'auteur de « Los acercamientos científicos a la epistolografía griega y sus enfoques teóricos » [Estudios Clásicos (133) 2008] et de De Alieno Nostrum: el Centón profano en el mundo griego(Salamanque: Ediciones Universidad de Salamanca, 2011).

 

  • Cristina de la Puente Gónzalez (CSIC, Madrid)

     

  • Francisco Rodriguez Bernal (U. Lérida) 

     

  • Marina Rustow 
    Professeur associé à l’Université Johns Hopkins, Marina Rustow étudie les communautés juives de la Méditerranée médiévale et, plus largement, l’histoire médiévale du Moyen-Orient. Heresy and the Politics of Community: The Jews of the Fatimid Caliphate (Cornell, 2008).

 

  • Manuel Ruzafa,  (U. Valencia)

     

  • Janina Safran 
    Professeur associé au département d’Histoire de l’Université de Pennsylvanie, Janina Safran travaille sur al-Andalus, et plus spécifiquement sur comment les autorités politiques et religieuses se sont accommodées et se sont adaptées aux normes culturelles Arabes-islamiques et la conversion à l'Islam. The Second Umayyad Caliphate: The Articulation of Caliphal Legitimacy in al-Andalus (Harvard, 2000).

 

  • Marianne Saghy, Central European University.

 

  • Patrick Sänger, universität Heidelberg.

 

  • Marcell Sebök, Central European University.

 

  • Delfina Serrano, CSIC, Madrid 
     
  • Josep Serrano Daura, Universität Internacional e Catalunya.

 

  • Ram Ben Shalom

 

  • Juliette Sibon 
    Centre Universitaire Jean-François Champollion, Albi.

 

  • Petra Sijpesteijn 
    Professeur à l’Université de Leiden, elle travaille sur la culture et la langue arabe. The Administration of Monastic Estates in Late Antique and Early Islamic Egypt (American Studies in Papyrology), pp. 102-119.

  • Uriel Simonsohn, University of Haifa.

 

  • Myriam Soria 
    Maître de conférences au Département d’Histoire de l’Université de Poitiers, Myriam Soria est spécialiste de l’histoire des évêchés, et des schismes au sein de la papauté. Elle a en particulier étudié l’usage qui fut fait du droit canon pour venir à bout des schismatiques. La crosse brisée : Des évêques agressés dans une Eglise en conflits (Turnhout, 2005).

 

  • Claire Soussen 
    Maître de conférences en Histoire à l’Université de Cergy-Pontoise et membre du laboratoire Framespa à Toulouse. Elle travaille sur les juifs espagnols et sur le droit hébraïque. Sa thèse, en 2005 : "Iudei Nostri", pouvoir royal, communautés juives et société chrétienne dans les territoires de la Couronne d'Aragon au XIIIe et première moitié du XIVe siècle.

 

  • Katarzyna K. Starczewska,  (CSIC, Madrid -CORPI)

 

  • Rachel Stocking 
    Professeur d'histoire à la Southern Illinois University of Carbondale. Elle enseigne l'histoire ancienne et médiévale. Elle travaille sur l'histoire de l'Espagne dans l'Antiquité tardive et le Haut Moyen Âge et étudie actuellement la législation antijuive dans le royaume visigothique. Elle est l'auteur de « Early Medieval Christian identity and anti-Judaism: the case of the Visigothic Kingdom », Religion Compass 2.4 (2008) et de Bishops, Councils, and Consensus in the Visigothic Kingdom, 589-633(Michigan, 2000).

 

  • Kenneth Stow
    University of Haifa

 

  • Debra Strickland, Glasgow

 

  • Katalin Szende, Central European University.

 

  • Herman Teule, University of Nijmegen - University of Leuven

 

  • Matthieu Tillier 
    Institut français du Proche-Orient.

 

  • Julien Théry, université de Montpellier 3.

 

  • Michael Toch 
    Professeur d’histoire médiévale à l’Université hébraïque de Jérusalem. Ses recherches concernent l’histoire des juifs de l'époque médiévale et du début des temps modernes en Allemagne et en Europe. Il a également consacré plusieurs de ses travaux à l’histoire sociale et économique. Il est l’auteur d’un grand nombre d’études parmi lesquels : Die ältesten Rechnungsbücher des Klosters Scheyern 1339-1363 (Munich, 2000) et Peasants and Jews in Medieval Germany: Studies in Cultural, Social and Economic History (Aldershot, 2003).

 

  • Dominique Valérian 
    Maître de conférences d’histoire médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, laboratoire Islam médiéval, Dominique Valérian est un spécialiste des réseaux portuaires en Méditerranée médiévale, des villes et sociétés portuaires au Maghreb, de l’histoire économique de la Méditerranée médiévale et des relations entre l’Islam et la chrétienté. Les sources italiennes de l’histoire du Maghreb médiéval. Inventaire critique (Saint-Denis, 2006) ; Bougie, port maghrébin. 1067-1510 (Rome, 2006).

 

  • María Jesús Viguera Molíns 
    Professeur à l’Université Complutense de Madrid dans le département des études arabes et islamiques, María Jesús Viguera Molíns travaille sur les musulmans de la péninsule Ibérique au Moyen Age et dans le Maghreb. Del Nilo al Ebro: estudios sobre las fuentes de la conquista islámica (Alcalá de Henares, 2009).

 

  • Elise Voguet 
    Chargée de recherche au CNRS-IRHT pour la section arabe, Elise Voguet travaille sur le monde rural dans le Maghreb central et dans l’Occident musulman. Entre réalités sociales et construction juridique : le monde rural du Maghreb central d’après les Nawāzil Māzūna (thèse Paris 1, 2007)

 

  • David Wasserstein 
    Professeur à l’Université Vanderbilt, David Wasserstein étudie l’histoire juive et musulmane médiévale en Espagne, et la numismatique musulmane. Dhimmis and Others: Jews and Christians and the World of Classical Islam (1997) ; From Hellenism to Islam: Cultural and Linguistic Change in the Roman Near East (Cambridge, 2009).

 

  • Brigit Weidl, St Pölten

 

  • Dorotea Weltecke, University of Konstanz

 

  • Carsten Wilke, Central European University.

 

  • Myriam Wissa, SOAS, University of London

 

Institut de Recherche et d'Histoire des Textes

 

Nous situer / Find us

Espace collaboratif